De retour d’Equita …




Me voilà rentrée du salon Equita’Lyon 2018, 23ème du nom, bon je vous rassure ça fait quelques semaines que je suis rentrée déjà hein ! Je ne suis pas restée dans les allées d’Eurexpo pendant des jours à pleurer de désespoir 😉 Je suis sagement rentrée chez moi le dimanche soir après avoir plié le stand sur lequel j’étais.

bracelet, autocollant et papier d’identification pour la voiture, stylo, plan, invitation pour la soirée exposants, on est prêt !

Et oui comme depuis 4 ans maintenant, je travaillais sur un stand au salon et pour la deuxième année consécutive je secondais le Boss pour la marque Equibao. J’ai la chance de pouvoir crapahuter dans le salon en fonction de l’affluence sur le stand, et dire que cette année fut de la pure folie est un euphémisme ! Enormément de monde à accueillir, beaucoup de personnes qui connaissaient la marque, qui sont revenues après nous avoir vu à Equita l’année dernière ou à Fontainebleau, ça fait plaisir ! De nouveaux clients aussi et bien sûr les potes de Grenoble et Lyon ! Mille mercis à tous d’être passés

rooooh le joli stand tout rose avec la copine de Gre qui sert de modèle 😛

On va commencer par le shopping car cette année j’ai été RAISONNABLE ! Mes vieilles habitudes se perdent : 0 catalogue (une première !), une toute petite liste de shopping et peu d’écarts ! Non vraiment, cette année on peut mélanger les mots salons, Equita et raisonnable. La sagesse s’acquiert avec les années, tout ça tout ça … Je repars donc avec le couvre rein GEM, le tapis Anna Scarpati et le sweat Cavaletic prévus, mais on ajoute (bah oui quand même !) un sweat et une ceinture toujours chez Cavaletic, ainsi qu’un mors meroth venant de chez Top Mors vu que le mien est cassé. Le tapis rouge ? Gentiment offert par Kephyre, une jeune entreprise qui conçoit un boitier pour le cavalier qui monte seul afin d’avertir ses proches en cas de chute.

Ma récole pour cette édition 2017

Cette année, l’essentiel était ailleurs : les rencontres !! Une fois n’est pas coutume, nous aurons vu énormément de monde sur le stand !! Comme je vous le disais en introduction, j’ai déjà eu le plaisir de revoir les copains de Grenoble et de voir les copains de Lyon passer pour dire coucou (et acheter au passage car je n’ai aucune pitié, même pour les potes 😛). J’ai aussi eu l’agréable surprise d’avoir la visite de Marie de la marque Horse & Ropes qui ne pouvait avoir de stand cette année car elle est trop occupée à pouponner (félicitations !! 😀) et des blopines  Audrey du blog Crottin & Co et Elise de Dres’sage et paillettes. Au quotidien, on partageait le stand avec Camille et Marie Lou de Preppy Sport, Aurélie de Akhal ainsi que Elodie et Amélie de Cavaletic, du pur bonheur ! Entraide, moments de craquages, apéro, on peut dire que la cohabitation était un vrai régal tout au long de cette semaine (on a fait des efforts pour ranger la réserve cette année quand même non ?). J’ai aussi pu faire connaissance avec nos voisins de stand CDN Horse venus présenter leur machine à laver couverture ET cuirs (alors ça, je n’y croyais pas mais pour les avoir vu faire leurs cuirs pendant toute la semaine sous nos yeux, ça marche du tonnerre !) qui s’appelle My Groom, que j’avais découvert sur un article du blog Horsyklop

Et comme si je ne croisais pas assez de personnes sur le stand, je suis partie à la rencontre d’entreprises directement sur leur stand ! Tout d’abord avec une petite visite chez Equipeer pour récupérer la place pour le Grand Prix de dimanche que j’avais gagnée sur fb !

     

Mais c’est qu’elle est contente la petite dame ! 

Equipeer est un site d’annonces de location : on y a trouve de tout, location de van, de box démontables, de nébulisateurs, de pensions et de chevaux de compétitions. Idéal quand on ne souhaite pas investir car on sait que notre utilisation va être limitée ou quand on souhaite rentabiliser un achat. Bien contente d’avoir pu échanger avec l’équipe 🙂

Je suis bien évidemment passée au pôle Hippolia (et non au polly pocket comme disent certains !) pour saluer Fizzy.Horse dont je vous avais déjà parlé dans mon article sur la demi pension et avec qui j’ai plaisir à communiquer sur les réseaux sociaux. J’aime beaucoup la présentation en mode site de rencontre pour trouver la DP qui match ! Comme je vous l’ai dit dans ma présentation des achats, je suis passée voir Kephyre dont je suis attentivement le projet Kavale, n’hésitez pas, il reste quelques jours pour investir dans leur projet sur Kickstarter !! J’ai aussi pu croiser Cavalière du Dimanche sur le salon qui exposait pour son site Triplegalop.fr, site d’annonce de matériel sur internet qui propose une plateforme où on peut noter le matériel !

Et enfin j’ai eu le bonheur d’assister à la “renaissance” de Forestier sellier suite à son rachat par Voltaire Design. Toute la gamme a été repensée, et franchement c’est très très beau ! Je suis en admiration devant la mono quartier et j’ai eu le bonheur de poser mon royal popotin sur la dressage. Bon sang, j’ai failli partir avec ! J’avoue ne pas être fan du dessin des taquets mais je comprends tout à fait l’intérêt de les avoir fait ainsi, ils positionnent idéalement ma jambe. Que ce soit avec mon ancienne Childeric ou avec mon actuelle Prestige, je n’ai jamais eu cette sensation : ma jambe est positionnée mais en laissant parfaitement libre mon genou (mon péché mignon que de coincer mon genou …) et le taquet ne s’appuie que sur la cuisse. Parfait, vraiment ! Et le cuir, mais quel cuir ! Je savais que je perdais en qualité avec ma Prestige rien qu’en comparant à ma mamie Devoucoux, mais là je me suis pris une claque en étant de nouveau devant le fait accompli : quelle différence sous la main et même sous mon postérieur alors que j’étais en jeans ! Je suis partie du stand avec des paillettes dans les yeux, ravie de voir que ce sellier historique (qui n’a jamais débuté dans une bonne vieille Forestier ?) est revenu de loin, mais de la plus belle des manières ! (pour l’anecdote, ce sellier est mon homonyme, d’où cette petite affection en plus que j’ai toujours eu pour eux, mais non je n’ai rien à voir avec la famille et je ne bénéficie d’aucune réduction … radins 😛 !)
Niveau people,  j‘ai croisé Hassen Bouchakour et j’ai pu échanger deux mots avec Roger-Yves Bost (étant éloignée des carrières, les rencontres sont difficiles) mais surtout, j’ai pu voir mon favoris de toujours Astier Nicolas

Le samedi matin (jour de forte affluence), c’était séance de dédicaces sur le stand Horsewood. En bonne groupie que je suis, j’ai réussi à susciter la pitié du Boss pour qu’il me laisse assouvir mes pulsions de fan. Une fois arrivée sur le stand, on a d’abord droit à une interview, soit … “Bonjour Nicolas comment vas tu ?” “ça va mieux quand on m’appelle par mon prénom, Astier”. Ok ça commence bien … Vous me suivez ? Oui le reste des questions étaient du même niveau … Nous avons donc “appris” qu’il en était là grâce au travail, à ses sponsors, ses proprio et surtout ses chevaux … wouhaou … Heureusement qu’il faisait un peu d’humour, ça nous maintenait en éveil. Mais 20min après, fin de l’interview “est ce que des gens du public ont des questions ?” et là bien évidemment plein de mains se lèvent ! Tant pis pour la dédicace, je file de nouveau au stand !

Plus tard, le Boss m’apprend que Astier sera présent sur le stand de son nouveau sponsor Hästko (sous vêtements techniques pour la pratique de l’équitation, donc imaginez la campagne de pub qui va avec …. photos sur leur facebook) au pôle Hippolia. Une groupie ne s’avoue jamais vaincue et cette deuxième chance est trop belle : Tadaaaaaaaa

oui c’est un slip au dessus de nos tête, son nouveau sponsor Hästko

Autant dire que j’étais pire qu’une gamine pré-pubère devant Justin Bieber … Toute intimidée, ne sachant pas quoi dire, je lui avoue donc mon côté psychopathe “je te suis depuis toute gamine, j’étais abonnée à L’écho des Poneys et tu montais Java Bleue la Brée à l’époque“, “Ah oui quand même !! ça date !Malaise, oui ma névrose remonte à longtemps et ce n’est toujours pas soigné … Je montais aussi une jument qui s’appelait Java à l’époque, ça crée des liens ! (mais ça ne fait pas tout car on peut dire qu’on n’aura pas du tout eu le même destin équestre !)

Voilà Equita, c’est fini, mais cette année aura été forte en émotions ! Sachant que j’ai l’impression que chaque édition est plus intense à vivre que la précédente, j’ai vraiment hâte d’être à l’année prochaine pour voir ce que le salon me réserve ! Méga shopping ? Rencontres ++ ? Tout ce que je sais, c’est que j’ai bien envie de m’acheter de belles bottes tiens … 

Ce contenu a été publié dans Infos, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à De retour d’Equita …

  1. une-copine-pas-du-tout-dégouté dit :

    T’as oublié de parler de ta glace pour faire de la monnaie

  2. vanounou38 dit :

    On veut savoir la glace maintenant? 😉

    Trop trop mdr le dernier paragraphe de ton article je me suis trop marrée! La névrosée et le slip sur la photo c’était magnifique!!!

    • zmu38 dit :

      on avait besoin de monnaie, le boss m’a dit d’aller m’acheter une glace avec un billet de la caisse, et je suis allée voir alex qui trimait sur son stand avec ma glace … voilà xD

  3. Eh bien t’en as fais des choses durant le salon ! Je me suis bien marrée aussi dans le dernier paragraphe ! Une groupie névrosée, certes, mais qui assume ! Merci pour cette article ! En te souhaitant une belle journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *